Législatives – Yann Froger, candidat dans la 7e circonscription des Yvelines (Conflans-Sainte-Honorine)

Jun 06 2017

Madame, Monsieur,

Chers concitoyennes et concitoyens,

J’ai, après avoir passé plus de 15 ans au sein du Parti socialiste, rejoint le Parti fédéraliste européen (PFE) en 2015.

C’est en tant que militant du PFE que j’ai choisi de m’associer au vaste rassemblement de partis que représente « 100% citoyens » et de porter ses couleurs lors de ces élections législatives, afin que pèsent dans le débat politique les voix multiples d’une France citoyenne, qui demande chaque jour un peu plus à être entendue, notamment sur trois thèmes majeurs, largement inséparables : la démocratisation de notre vie politique ; le recentrage des objectifs économiques autour de buts respectueux des hommes, des sociétés et de l’environnement ; enfin la refondation du projet européen qui a été mis à mal par une Union européenne dont l’ambition semble bien se limiter désormais à n’être qu’une simple zone de libre-échange, psalmodiant un catéchisme ultralibéral aussi inefficace économiquement que désastreux socialement et, comme tel, presqu’unanimement rejeté par les peuples européens.


Je souhaite donc, à travers ma candidature, faire d’abord la promotion d’une autre Europe, car, si elle est refondée, l’Europe, n’en doutons pas, sera l’échelon pertinent pour résoudre une bonne part des problèmes qui nous sont posés.

Nous devons, au moyen de l’adoption d’une constitution fédérale approuvée par referendum, créer une Europe qui protège, une Europe sociale et citoyenne, soucieuse des biens publics mondiaux et des ressources naturelles, une Europe puissante et respectée, avec une diplomatie reconnue dans le monde, une armée commune, une police et des garde-côtes européens.

Un budget fédéral devra être mis en place, de même qu’un certain degré de protectionnisme aux frontières européennes et il sera nécessaire d’ajouter la croissance au nombre des objectifs de la Banque centrale européenne. Un président, une Assemblée et un Sénat européens devront être élus. Les Français sont assez mûrs pour assumer la double citoyenneté d’une République française et d’une Fédération européenne. Ces idées ne sont pas plus utopiques que celles des Lumières avant 1789 : elles n’attendent que le soutien électoral des citoyens que vous êtes. Aujourd’hui plus que jamais, vous seuls pouvez influer sur votre destin. Alors, c’est le moment d’avoir « de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace », comme le disait Danton.


Je suis prêt à vous servir à l’Assemblée nationale. J’y suis préparé par ma formation (ancien élève de l’Ecole nationale d’administration, diplômé du Collège d’Europe de Bruges, titulaire d’une maîtrise et d’un DEA de sciences politiques ainsi que d’une licence d’histoire), mais aussi par mes années passées, en tant que cadre de la fonction publique, à servir le pays dans divers ministères (Défense, Affaires étrangères, Justice, Economie et finances, Services du Premier ministre…), où je me suis très souvent occupé de questions européennes. J’y suis préparé aussi parce que je suis, comme vous, avant tout un citoyen : âgé de 48 ans, marié et père de deux enfants, je réside à Conflans-Sainte-Honorine depuis 2005 et suis attaché à ce territoire où je vis, que je connais bien et aime singulièrement.

Je soutiendrai dès maintenant, si je suis élu, et ce avec l’avantage d’être un homme libre, non inféodé à un parti dominant, toutes les lois aptes à garantir un équilibre entre l’économique et le social, l’activité de l’homme et les ressources de la planète, la nécessaire sécurité des citoyens et le caractère raisonnable des moyens employés au regard de la préservation des acquis démocratiques et de l’Etat de droit.

Mais je soutiendrai aussi, à travers toutes les mesures susceptibles de réorienter le projet européen, la nécessité de repenser l’avenir.

Je concilierai ces deux approches avec un travail de terrain, afin d’être un élu de proximité, soucieux d’arpenter sa circonscription, d’en rencontrer tous les habitants, et de faire que soient mieux prises en compte leurs préoccupations quotidiennes (éducation, santé, transports, culture, sports, sécurité, agriculture, développement économique…).


Madame, Monsieur, Chers concitoyennes et concitoyens, rappelez-vous que les idées d’aujourd’hui sont les réalités de demain : faites accoucher l’avenir, votez pour un député issu d’un parti citoyen ! Votez pour un Fédéraliste européen !

Vive la République !
Vive la France !
Vive L’Europe fédérale !

Share
1 Comment
  • Bonjour
    A chaque élection a conflans on reçoit les professions de foi la veille
    Ou souvent pas du tout
    C est la démocratie à la conflanaise

    Reply
    Guy

Laissez-nous un commentaire