Le BREXIT sonne le glas de l’UE, place à l’Europe fédérale !

Jun 24 2016

Le message envoyé par les Britanniques ne souffre d’aucune ambiguïté : le problème c’est l’Union Européenne technocratique et antidémocratique.

Comme beaucoup de peuples européens le feraient s’ils étaient consultés, les Britanniques ont choisi de quitter l’UE.

Pour le Parti Fédéraliste Européen, le message est clair, les Européens rejettent massivement une union bancale de 28 Etats hétérogènes, des institutions non démocratiques, la concurrence économique et sociale sauvage et incontrôlée, une technocratie insupportable, des lobbies omniprésents à Bruxelles…

Les Fédéralistes veulent mettre à bas tout cela et réformer en profondeur les institutions. Nous proposons la mise en place de trois zones en Europe :

• une Union fédérale formée d’une dizaine d’Etats – notamment les pays fondateurs – dont le gouvernement exercera 5 compétences (budget, diplomatie, défense, frontière, monnaie) sous le contrôle d’un parlement.

• une union économique sur le mode de l’UE actuelle

• une union de libre échange sur le mode de l’Espace économique européen (EEE)

Il est grand temps de construire une Europe fédérale qui sera enfin démocratique et sociale !

Share
3 Comments
  • L’élection d’une assemblée constituante européenne vite! Avant mai 2017.

    Reply
    Philippe
  • Vite ! Il est temps de réagir , notre avenir et celui des générations futures, est en jeux demain sans EU nous sommes perdus . Construisons une vraie Europe Démocratique, a 8 , 10 … Une Europe t’elle que nous l’avons voulue et non celle des banques et technocrates …. Oui , les prochaines élections seront notre référendum Mr Ayrault, et c’est peut être notre plus grand challenge , à condition que votre politique évolue car pour l’instant vous avez créé ce désamour de l’Europe et des hommes politiques… Voyons autrement …. Voyons loin… Voyons Europe Federaliste et Démocratique … Un vrai enjeu planétaire ( comme le foot Mr Hollande ) …!

    Reply
    Anglares
  • Inventons un fonctionnement fédéral qui nous ressemble.

    Depuis 500 ans, avec 3 langues, l’exemple Suisse est là pour démontrer que la démocratie locale fonctionne et qu’une pluralité culturelle peut exister sans heurt, dès lors que la péréquation fiscale est assumée par tous.

    Avec le départ de nos amis Anglais les choses sont claire.
    Le vrai clivage est là.

    Soit la pulsion de mort FN , soit un fédéralisme humanisme et rassembleur !

    Nous sommes enfin au cœur du sujet pour 2017

    Reply
    Lambert

Laissez-nous un commentaire