Le fédéralisme : l’ultime forme de démocratie

Jan 19 2012

Force est de constater que la Vème République, forgée sur un modèle d’Etat français hyper centralisé, est à bout de souffle. A travers les préfets nommés directement par la tête de l’Etat sans aucun contrôle démocratique, l’Etat agit comme un doublon perturbateur au niveau local. De même, la tendance technocratique et centralisatrice de l’Union Européenne actuelle est tout aussi inacceptable.

Dès lors, le citoyen doit se réapproprier la démocratie. C’est ce que permet le fédéralisme qui prône la prise des décisions politiques au niveau le plus bas possible, c’est-à-dire au plus près des citoyens. Chaque échelon a ses missions bien définies, a ses représentants directement élus par le peuple, et n’empiète pas sur les missions des autres. En répartissant les pouvoirs à l’échelle la plus pertinente pour l’exercer, de la commune jusqu’au sommet de l’Europe, en passant par la région et l’état, la population pourra exercer pleinement sa souveraineté. Elle voterait en connaissance de cause pour chacun des échelons et pourrait sanctionner la politique menée par chaque entité, indépendamment des autres. Ainsi, l’Etat français ne viendrait plus troubler des décisions locales prises par les élus des communes ou de la région. L’Europe, avec ses réglementations technocratiques prises à Bruxelles dans de nombreux domaines secondaires, ne s’ingérerait plus dans la moindre politique des états ou des régions.

Europe qui serait quant à elle gouvernée par des représentants directement élus par les Européens et qui s’occuperaient principalement des affaires internationales et de la cohésion du continent afin d’assurer sa prospérité globale. Elle assurerait également la paix et le respect de la démocratie dans ses états membres.

Le deuxième avantage de ce système c’est qu’il permet ainsi de préserver les identités locales et d’avoir des élus et des politiques adaptés aux spécificités de chaque territoire.

Les modèles les plus évolués de démocratie sont fédéralistes, à l’image de la Suisse dont le système fonctionne très bien et ce avec des langues et des identités pourtant différentes. Le fédéralisme est un modèle répandu dans de grands pays très dynamiques  comme le Canada, le Brésil, l’ Australie, l’Allemagne etc. Il est par ailleurs tout à fait adapté pour faire face aux enjeux du 21ème siècle au premier rang desquels se trouvent la mondialisation et les problèmes écologiques.

En ces temps de rejet de la classe politique dans son ensemble, seul le fédéralisme permet de répondre de manière optimale à la soif démocratique des citoyens européens. Ce sera le fédéralisme ou le déclin inexorable de notre continent.

Share
1 Comment
  • Bonjour je souhaite recevoir un message,lorsque votre parti aura désigné un candidat pour les prochaine élections présidentielles.Bien cordialement.

    Reply
    LESDOS Ludovic

Laissez-nous un commentaire