Lille, le PFE en débat sur le thème : « une Europe, trois projets : social, emploi, migrations »

Mar 30 2019

Le mercredi 20 février Yves Gernigon, président du Parti fédéraliste européen participait à un débat avec les mouvements DiEM25 et Volt, le  sur le thème : « une Europe, trois projets : social, emploi, migrations ». Le débat était animé par les Jeunes Européens et le Mouvement Européen.

Le débat a mis en évidence le fait que de plus en plus de mouvements politiques s’organisent désormais à l’échelle européenne. Ces nouveaux partis sont à la fois pro-européens et très critiques s’agissant de l’Union européenne telle qu’elle fonctionne actuellement.

Sur les questions d’emploi, Yves Gernigon a plaidé pour la mise en place d’un budget européen en capacité de procéder à des relances keynésiennes créatrices d’emplois. Il s’est également érigé contre la directive travailleurs détachés, facteur de concurrence déloyale au sein de l’UE et qui touche particulièrement les travailleurs les moins qualifiés de l’Europe de l’Ouest. 

Au cours de près de trois heures de discussion intense, parfois mouvementée, et d’échanges avec le public, des points de convergence et de divergence sont apparus. Convergence sur la nécessité de démocratiser en profondeur les institutions européennes et de mettre en place des véritables politiques européennes, avec des solutions parfois différentes. Divergences sur la politique économique à mener, et surtout sur les politiques migratoires.

Si tous les participants sont d’accord sur le fait que l’Europe doit assumer pleinement ses devoirs en matière d’asile, Yves Gernigon a souligné la nécessité d’aborder également les migrations sous le jour politique. Quelles perspectives démographiques nous attendent ? Quelles sont les implications sur les systèmes sociaux européens ? L’arrivée de nouveaux migrants ne risque-t-elle pas de raviver un dumping social déjà mis à mal par la directive travailleurs détachés ? 

Share

Laissez-nous un commentaire