Non à l’immigration ! La formation plutôt que la régularisation

Dec 20 2023

Le Parti Fédéraliste Européen reste fermement opposé à la loi immigration du clan Macron.

Tout d’abord, la régularisation des travailleurs clandestins dans les « métiers en tension » ne pourra constituer qu’un appel d’air et favoriser une immigration illégale de masse.

D’autre part, les mesures concernant l’intégration sont vaines. Comment exiger de migrants venus du bout du monde un strict respect des principes de la République, alors qu’on a toutes les peines du monde à faire en sorte que certains de nos nationaux s’y conforment ?

Enfin, les mesures coercitives (accélération des OQTF, construction de nouvelles places en centre de rétention, etc.) sont complètement inopérantes.

Dans 80 % des cas, les pays ne veulent pas récupérer leurs ressortissants. Les expulsables sont au final laissés libres de circuler sur notre territoire.

C’est la formation technique qu’il faut subventionner et non pas l’immigration !

Les métiers en tension sont bien souvent des métiers qualifiés, des métiers essentiels à la réindustrialisation de la France.

En France, les métiers les plus tendus concernent le montage-assemblage mécanique, le management et ingénierie études, la recherche et le développement industriel, le management et l’ingénierie de production, les opérations manuelles d’assemblage, le tri ou l’emballage et le soudage manuel.

Selon des chiffres du gouvernement, le déficit de main-d’œuvre qualifiée sera d’environ 240 000 personnes d’ici à 2026, et atteindra plus de sept millions de travailleurs qualifiés en 2035.

Il s’agit donc pour le Parti Fédéraliste Européen de mettre l’accent sur la formation.

D’autre part, les États membres de l’UE ne se gênent pas pour négocier des exceptions au regard de la législation européenne pour faire venir des migrants qualifiés.

Ainsi, l’Allemagne encourage une migration bien réglementée et de qualité afin de maintenir la compétitivité de son industrie. Le Danemark et les Pays-Bas vont bientôt lui emboîter le pas.

Qu’attend la France pour faire de même !

Share
Related Posts
1 Comment

Laissez-nous un commentaire