L’Europe à la merci des puissances mondiales !

Feb 07 2012

C’est le scandale de la semaine. La Chine a fait savoir récemment, de même que la Russie et les Etats-Unis, qu’ils ne paieront pas pour les émissions de CO2 de leurs compagnies aériennes pour des vols au départ et à l’arrivée du sol européen, alors que les compagnies européennes devront le faire. Par la même, ils refusent de se mettre au niveau des normes européennes sur notre propre sol. D’autre part, ils continuent de refuser d’agir face au réchauffement climatique global. Ils affichent ainsi clairement un mépris de notre souveraineté sur notre propre territoire. C’est inacceptable.

Il est temps, pour redonner à l’Europe la force de défendre ses convictions sur le développement durable et pour redonner leur entière souveraineté aux Européens, de mettre en place un président européen légitime qui disposera d’armes économiques pour prendre des mesures contre les pays qui refuseraient de respecter les décisions des Européens.

C’est au prix de cette réforme de l’Europe que nous pourrons enfin défendre nos intérêts comme le font les autres grandes puissances de ce monde. A défaut, sans armes pour nous défendre, nous continuerons à nous faire écraser.

Share
5 Comments
  • Si j’été vous, j’abandonnerai la théorie du Co2 comme gaz polluant,alors que sans elle,pour moi je vous dit,pas terre,pas vie rien nada.Je préfère mieux défendre pour la construction d’une Europe fédérale pour les bien des peuples,de la démocratie,et pas de l’environnement,alors que la terre est pas en danger vous inquiétez pas pour l’avenir pour la planète, mais plus pour l’Europe.

    Reply
    anomyne
  • L’écologie ce n’est pas défendre la Terre, c’est défendre notre environnement de vie et donc l’humanité. La planète se remettra bien toute seule du réchauffement climatique, nous peut-être pas.
    Mais ça certains écolo-sceptiques ont du mal à le comprendre. L’écologie ce n’est pas préserver la Terre mais préserver l’humanité.

    Reply
    LL
  • Et bien, pas forcément besoin d’un président européen pour la circonstance.
    Ce refus permet, je pense, à chaque état européen d’interdire l’accès à ses aéroports aux compagnies aériennes qui refuseraient de s’adapter à la législation et aux normes européennes.
    Voila tout.

    Reply
    JCV
  • @ JCV : il y aurait alors des mesures de rétorsions de la part de Chine, Russie, Etats-Unis contre les pays qui appliqueraient ce que vous dîtes.
    A un moment donné, il faudrait de toute façon s’unir pour peser et se défendre. Chacun ne va pas riposter dans son coin.

    D’ailleurs l’interdiction de sol est envisagée par la commission, sauf qu’elle ne le fera pas si elle ne se sent pas assez forte pour faire face aux pressions si on en arrivait à un tel extrême. Et comme les Etats n’ont pas l’habitude de soutenir la commission…

    Reply
    LL
  • Ces commentaires me renforcent dans mes convictions personnelles.
    Il faut davantage d’Europe.
    Il faut une Europe fédérale, avec un président et un gouvernement.
    Le nationalisme étroit n’est pas réaliste de nos jours.
    Nous aimons tous notre pays respectif.
    Nous ne pouvons pas rester enfermés à l’intérieur de nos frontières comme un escargot dans sa coquille !
    Sinon, nous serons écrasés et pas respectés !
    Il n’y a pas, à mon avis, d’autres solutions.

    Reply
    CABANNE Daniel

Laissez-nous un commentaire