Présidentielle : en l’absence de candidat fédéraliste, nous ne soutenons aucun candidat pour le 1er tour.

Apr 18 2017

Il n’y aura pas de candidat fédéraliste à la présidentielle

Notre candidat à la présidentielle Yves Gernigon, ayant échoué à réunir les 500 signatures, nous ne pouvons que déplorer l’absence d’un candidat fédéraliste à l’élection présidentielle.

Les candidats officiels du Top 5 – les plus à même de figurer au second tour – ont fait savoir qu’ils étaient contre une Europe fédérale.

François Fillon, lors de son meeting à Paris Porte de Versailles, a déclaré : « Je n’ai jamais cru en l’Europe fédérale ».

Emmanuel Macron, lors de son passage dans l’Émission Politique sur France 2 a été clair : « Je ne suis pas un fédéraliste », éludant au passage le clivage souverainiste/fédéraliste.

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont eux clairement pour la sortie des traités européens. Ce qui signifie la fin de l’appartenance de la France à L’Union Européenne et à l’euro.

Quant à Benoît Hamon, il est muet sur la question d’un avenir fédéral pour l’Europe.

Faute de candidat soutenant une Europe fédérale nous ne soutenons aucun compétiteur

Face à l’absence d’un candidat fédéraliste, le Parti Fédéraliste Européen, ne donnera pas de consigne de vote pour le premier tour de l’élection présidentielle.

Nous laisserons le choix aux électeurs de se prononcer en faveur du candidat qui aura leur faveur.

Share
3 Comments
  • Quand je pense qu’Asselineau les a eues, lui, ses 500 parrainages !

    Reply
    Philippe-Pierre Darras
    • Quand je pense qu’Asselineau les a eus, lui, ses 500 parrainages !
      Quand je pense qu’Asselineau les a eues, lui, ses 500 signatures !

      (Rectificatif accord participe passé, oups !)

      Reply
      Philippe-Pierre Darras
  • Effectivement. Donc mobilisons nous pour avoir un candidat fédéraliste dans 5 ans !

    Reply
    admin

Laissez-nous un commentaire