Bruxelles, 23 juin – Marche pour une nouvelle Europe

Jun 08 2018

BRUXELLES – Samedi 23 juin de 11:00 à 14:00 – Rond-point Schuman

Le Parti Fédéraliste Européen co-organise la Marche pour une nouvelle Europe à Bruxelles. 

Venez nombreux le samedi 23 juin à partir de 11:00 au rond-point Robert Schuman à Bruxelles pour appeler le monde politique à bâtir une Europe proche de ses citoyens : une Europe démocratique, durable et solidaire.

Communiqué de : European Federalist Party, Volt, Volt Belgium, EU Events, DiEM25 Belgium, European City Team – Brussels, Young Europe

Le 23 juin 2016, le Royaume-Uni a annoncé sa décision de quitter l’UE. Pour les nationalistes et les populistes, c’est devenu un jour de fête.

Aujourd’hui, c’est à nous de nous exprimer
Nous refusons d’être réduits au silence ce jour-là. Nous allons parler haut et fort en faveur de notre idée d’une nouvelle Europe. Nous nous opposons fermement à une politique rétrograde, nationaliste et souverainiste : celle symbolisée par le bus rouge de la campagne Leave au Royaume-Uni.
Il est temps de hausser le ton. Nous avons des propositions concrètes qui ouvriront la voie à une Europe démocratique, durable et solidaire.

Quoi, où, quand, quand ?
Notre « Marche pour une nouvelle Europe » débutera le 23 juin à 11H00 au rond-point Schuman à Bruxelles. Nous ferons de ce lieu le centre de l’Europe. Il y aura des discours de leaders ayant des visions politiques pour l’Europe. C’est également une chance de rencontrer des militants, d’écouter de la musique et bien plus encore.

Ce que nous voulons
Nous voulons l’Europe. Mais vouloir l’Europe aujourd’hui, c’est vouloir une Europe différente. Nous voulons une Europe proche de ses citoyens : une Europe démocratique, durable et solidaire. Ensemble, nous défendons une démocratie européenne qui porte ses citoyens dans son cœur.
Il est enfin temps pour nous d’obtenir l’Europe sociale qu’on nous a promise. Nous voulons une Europe où les politiques sociales garantissent la liberté de tous les citoyens et veillent à ce que chacun ait une chance égale dans la vie.

Le moment est venu de descendre dans la rue, d’élever la voix et de prendre position pour ce en quoi nous croyons. Alors, vous venez avec nous ?

Share
1 Comment
  • C’est très volontiers que j’aurais participé à cette marche. Seulement son titre ne dit rien de ce qui est visé.
    Une nouvelle Europe? Laquelle? Quoi? Avec quels objectifs?
    Pour ma part je ne désire pas une « nouvelle Europe ». Car l’Europe n’est pas à « réinventer ».
    Dans son discours du 9 mai 1950 qui présentait le projet de la CECA, Robert Schuman évoquait « une première étape vers une fédération européenne » et il ajoutait accessoirement que cela permettrait, en substance, de s’atteler à la tâche urgente d’aider l’Afrique à se développer.
    Au lieu de cela, les Français ont botté en touche en s’opposant en 1954 à la CED et en préférant « la Corrèze au Zambèze ». Résultat: une « Europe Frankenstein », monstre qui échappe à ses créateurs et qui finit par s’autodétruire. Il faut soit achever l’Europe, c’est-à-dire la pourvoir d’un toit fédéral sans quoi le bâtiment continuera à faire eaux de toute part et s’écroulera. Soit en sortir, solution qui a le vent en poupe.
    Qu’avons-nous fait de l’avenir de nos enfants?

    Reply
    Rémy Volpi

Laissez-nous un commentaire